Retour vers le haut

Cette semaine en recherche: Deux mille mètres sous terre : la musique et la poésie à la rencontre de la matière noire

Deux mille mètres sous terre : la musique et la poésie à la rencontre de la matière noire

Le Conseil de recherche en sciences humaines (CRSH) définit la recherche-création comme « approche de recherche combinant des pratiques de création et de recherche universitaires et favorisant la production de connaissances et l’innovation grâce à l’expression artistique, à l’analyse scientifique et à l’expérimentation. Le processus de création, qui fait partie intégrante de l’activité de recherche, permet de réaliser des œuvres bien étoffées sous diverses formes d’art. » C’est dans cette optique de recherche que deux créateurs-chercheurs de l’Université Laurentienne, Dr. Thierry Bissonnette (Études françaises) et Dr. Robert Lemay (Musique/compositeur) ont entrepris la première phase de leur projet artistique multidisciplinaire, Deux mille mètres sous terre. Ce projet se déploie en collaboration avec un laboratoire de recherche souterrain de renommée internationale, le SNOLAB, et il est financé par une subvention du Conseil des arts de l’Ontario (volet « Arts du Nord »).

S’inscrivant dans le cadre d’une œuvre littéraire en cours de rédaction, le projet vise à enregistrer une composition musicale originale dans le laboratoire souterrain. Alors que les textes développent une avenue métaphorique à partir des activités du SNOLAB, explorant les rapports dialectiques entre noirceur et lumière, vide et plein, éloignement et origine, la composition tentera d’incorporer ces réalités dans une suite de fragments pour deux saxophones.

Dans un premier temps, une première descente au SNOLAB a été effectuée par l’équipe à la fin du mois de juillet, afin d’évaluer la faisabilité des idées déjà établies ainsi que compléter l’idéation au contact même de l’endroit. Des sons ambiants ont alors été captés durant la descente ainsi que sous terre.

À partir de cette expérience, Robert Lemay achèvera la composition de sa pièce, qui sera ensuite interprétée et enregistrée lors d’une seconde descente en 2017. L’objet musical sera alors diffusé via iTunes, d’ici à ce que le projet de livre chemine jusqu’à la publication. Pour cette dernière étape, les sons ambiants pourront s’intégrer à une piste de poésie sonore qui accompagnera le livre, que ce soit sur CD ou sur une interface Web.

Interrogé à propos du SNOLAB et de son importance dans le cadre de ce projet de recherche-création, Bissonnette a insisté sur la synergie et les interactions entre les diverses formes d’art et de savoir : « Je crois à la pertinence de la métaphore et de la libre-association pour créer de nouveaux contextes de compréhension du monde. Entrecroiser les arts et les sciences ne peut que bénéficier aux deux côtés, stimuler de la surprise intellectuelle, avec des résultats inattendus. À mon sens,  l’intérêt pour les particules élémentaires ou pour la part obscure de l’univers est déjà partagé par la physique avec la poésie et la musique. Même si leurs objets diffèrent, il y a un pont humain, mental, qui les relie. »

 

Au sujet des artistes et chercheurs :

Thierry Bissonnette

Thierry Bissonnette est professeur agrégé au département d’Études françaises de l’Université Laurentienne. Son livre Le milieu de partout, publié aux éditions Prise de Parole (Sudbury), sous son nom de plume Thierry Dimanche, est un recueil d’essais et de prose poétique lui ayant mérité le Prix Champlain en 2015.

 

Robert Lemay

Robert Lemay a composé une multitude d’œuvres et a reçu de nombreux prix internationaux. Parmi ses distinctions récentes figurent le deuxième prix du Concours international de composition du Luxembourg, en 2007, ainsi que le deuxième prix de la Dixième compétition Kazimierz Serocki en 2006. Il a aussi reçu trois prix de la SOCAN (autrefois CAPAC). Il enseigne actuellement la théorie et l’analyse musicale et l’analyse musicales à l’Université Laurentienne. Il est le directeur-général et le co-directeur artistique des Concerts 5-Penny à Sudbury.