Retour vers le haut

Cette semaine en recherche: Dr. Lynne Gouliquer, profile de recherche.

Cette semaine en recherche

Lynne Gouliquer (Ph.D.) est une chercheuse passionnée par l’étude de la marginalisation et de l’oppression du point de vue sociologique. Au fil des années, elle a travaillé à de nombreux projets, en étroite collaboration avec Carmen Poulin (Ph.D.), psychologue à l’Université du Nouveau-Brunswick. Ensemble, elles ont développé une méthodologie qualitative féministe appelée l’ethnographie psychosociale de la banalité (P-SEC). L’objet de la méthodologie P-SEC est d’aider les chercheurs à exposer et à expliciter les pratiques formelles et informelles de nos institutions sociales qui influencent et compliquent la vie des groupes marginalisés. Elles utilisent cette méthodologie comme moyen de comprendre la marginalisation sociale et de favoriser un changement social positif pour un groupe (www.p-sec.org).

Elles ont eu le privilège d’explorer la marginalisation au moyen du vécu des groupes marginalisés suivants : femmes canadiennes exerçant les professions à prédominance masculine (sapeurs-pompiers féminins dans les services d’incendie du Canada, femmes dans l’armée canadienne); personnes âgées vivant dans les communautés rurales au Nouveau-Brunswick; militaires LGBT (lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres) dans l’armée canadienne et leurs partenaires. Leur récent projet de collaboration porte sur les aînés très âgés vivant en autonomie à domicile.

Plus précisément, ce projet s’intéresse aux histoires de résilience des aînés francophones et anglophones des Maritimes âgés de plus de 90 ans. Ce projet ainsi que celui concernant les femmes dans les services d’incendie sont actuellement aux stades d’analyse et de collecte de données.

Cependant, fortes des conclusions du projet sur les soldats canadiens LGBT, les deux chercheuses font déjà pression en faveur de l’action sociale (et exigent, par exemple, des excuses du gouvernement canadien pour les injustices que les soldats LGBT ont subies dans le passé) Les rapports sont disponibles sur la Toila à : DOI: 10.13140/RG.2.1.1568.0728, DOI: 10.13140/RG.2.2.23697.02403, and DOI: 10.13140/RG.2.2.13630.69440. 

Encore récemment, Mme Gouliquer s’est employée à élargir le projet sur les aînés très âgés pour englober les histoires des peuples autochtones. Elle cherche des collaborateurs qui l’aideront à concevoir un projet de portée plus inclusive et pouvant conduire à explorer leurs histoires sur la santé, le vieillissement et la résilience. Ce dernier segment du projet des aînés très âgés est un travail en cours. Mmes Gouliquer et Poulin espèrent y inclure des personnes provenant d’autant de communautés autochtones que possible. Elles souhaitent également compter sur la participation de nouveaux collaborateurs.