Retour vers le haut

Cette semaine en recherche: Italians in Canada- 150+ Years

En septembre, le programme d’études italiennes de l’Université Laurentienne et l’Association des écrivains italo-canadiens ont présenté une conférence nationale sur la présence des Italiens au Canada. « Italians in Canada: 150+ Years » a été organisé par Paul Colilli, Diana Iuele-Colilli et Christine Sansalone (professeurs du programme d’études italiennes de la Laurentienne), Nic Battigelli, enseignant à la retraite du Conseil scolaire catholique de Sudbury, l’auteure locale Rosanna Micelotta Battigelli et la rédactrice en chef du magazine Accenti, Licia Canton. Grâce à l’accent mis dans le programme d’études italiennes sur l’enseignement et la recherche liés au fait italo-canadien, l’Université Laurentienne était l’endroit rêvé pour une telle conférence.

Pendant la conférence, les lectures littéraires se sont mélangées aux exposés universitaires pour aborder, entre autres, les thèmes suivants : The Literary and Linguistic Archives of Italian-Canadian LifeDocuments from before and during the War YearsConstructing / Reconstructing Italian-Canadian Lives; Photographing and Writing Cultural IdentityBetween Creation, Economics and Linguistics; et The Markets and Produce of Cultural History. Trente-neuf personnes ont pris la parole, dont Salvatore Bancheri (Département d’études italiennes, Université de Toronto), Simone Casini (Universita Degli Studi di Perugia, Italie) et Silvia Caporale-Bizzini (Universidad de Alicante, Espagne). Les activités artistiques ont aussi été mises en valeur par des conférenciers comme Frank Spezzano, producteur de la première compagnie théâtrale italienne bilingue au Canada, et Vincenzo Pietropaolo, photographe documentaire de Toronto. La communauté des écrivains italo-canadiens était également très bien représentée par des écrivains et blogueurs comme Frank Giorno, Cristina Pepe et Rosetta Rosati. Pendant les deux jours, il y a eu aussi une exposition de livres des auteurs participants.

La conférence portait sur la représentation et l’évaluation critique de l’histoire italo-canadienne culturelle, puisque l’histoire est une importante composante de l’identité ethnolinguistique. Beaucoup des lectures et exposés examinaient la tension que suscite le passé par rapport aux aspirations communautaires pour l’avenir et les manières dont la tension façonne le présent. Les écrits imaginatifs et critiques présentés à la conférence comblent un écart dans l’histoire canadienne en évoluant d’un passé largement défini par les différences ethnolinguistiques dans le temps présent et futur dans lesquels les langues et ethnicités différentes ne créent plus d’importantes divisions dans le pays. Grâce aux nombreuses disciplines représentées à la conférence, allant de la poésie aux critiques savantes, les participants ont été exposés à un éventail de perspectives et de courants de pensée en ce qui concerne le passé, le présent et l’avenir des Italo-Canadiens.

Les actes de la conférence, examinés par un comité de lecture, seront publiés par la revue Italian Canadiana, du Centre d’études italo-canadiennes Frank Iacobucci, à l’Université de Toronto.