Je n’ai pas eu la chance de rencontrer Mme Donna Williams, mais j’ai l’impression qu’elle était une femme incroyable dotée d’une joie de vivre, qui apportait des contributions exceptionnelles à sa vie professionnelle, ce à quoi j’aspire aussi en me dirigeant dans le domaine de l’environnement. Avant de demander la bourse, j’avais décidé que, si on me choisissait, je rendrais hommage à Mme Williams en utilisant l’argent pour concrétiser mes objectifs de vie. En tant que lauréate, j’y tiens encore.

La bourse que j’ai reçue existe pour appuyer un membre de la population étudiante en études sur l’environnement, qui fait preuve d’engagement envers l’environnement et la communauté en effectuant du travail bénévole et utilisant des moyens artistiques. Même si je crois partager certaines des caractéristiques à Mme Williams, je suis moins artistique qu’elle l’était et j’aimerais aiguiser cette qualité sous une optique culturelle. Je vise à m’immerger davantage dans ma culture en confectionnant des produits d’artisanat traditionnels et approfondissant mes connaissances de ma culture autochtone. Je participe actuellement à des cérémonies culturelles et, à l’occasion, à des ateliers d’artisanat, espérant ultimement fabriquer ma propre robe à clochettes que je porterai pour danser à un pow-wow. En outre, j’essaie de recycler ou réutiliser les matériaux pour créer des choses nouvelles et je cultive chaque année un jardin. Je sens que ma façon de vivre maintenant est liée à mon programme d’études, car j’étudie l’environnement et il est important de prêcher par l’exemple.

Je tiens à remercier sincèrement M. William Crumplin et sa défunte épouse Donna de cette bourse d’études qui m’a donné non seulement l’appui dont j’avais besoin pour atteindre mes objectifs, mais aussi l’encouragement à continuer de réussir dans les études et de faire du bénévolat.