Le 8 septembre, l’Université Laurentienne a accueilli l’Homme en mouvement, Rick Hansen, dans l’auditorium Fraser, venu parler de l’importance de faire tomber les barrières et de mettre en valeur le potentiel des personnes handicapées. Cet événement fort édifiant a eu lieu dans le cadre de la Série de conférences commémoratives de Glencore.

Cette série de conférences a été fondée en 1978 en l’honneur de cinq employés de Falconbride Ltd. qui ont perdu la vie, le 7 septembre 1977, dans un accident d’avion près de Barrie, en Ontario. Ces conférences, dont l’objet est d’inviter à Sudbury d’éminentes personnalités issues du milieu universitaire, du monde des affaires, de la vie publique, des professions et des arts, ont accueilli dans le passé de grandes personnalités publiques comme Benjamin Spock, René Lévesque, Beverly McLachlin, Jane Goodall, John Kenneth Galbraith, Jesse Jackson et récemment le colonel Chris Hadfield.

« Ces conférences ont enrichi tous ceux et celles qui vivent, travaillent et étudient dans cette communauté, a déclaré le recteur et vice-chancelier de l’Université Laurentienne, M. Dominic Giroux, dans son allocution d’ouverture. Nous pensons et espérons qu’elles continueront indéfiniment sous les auspices de nos amis à Glencore. »

Bien que mieux connu pour ses exploits en tant que paralympien canadien et l’Homme en mouvement, grâce à sa tournée mondiale, Rick Hansen est aujourd’hui chef de la direction de la Fondation Rick Hansen, qui plaide passionnément au nom des personnes handicapées au Canada et dans le monde entier.

Avant de prendre la parole à l’auditorium Fraser, il s’est entretenu avec les étudiants qui participent au Projet de transition à la Laurentienne, un programme connu sous son acronyme anglais LIFT et qui aide les étudiants handicapés à faire la transition à la vie universitaire. S’appuyant sur son expérience et ses défis de personne handicapée, il leur a montré que « tout est possible ».

IMG_7747

À l’âge de 15 ans, Rick Hansen, à la suite d’une lésion de la moelle épinière, après avoir été projeté de l’arrière d’une camionnette, s’est trouvé paralysé des membres inférieurs. Bien que cet accident ait marqué un tournant dans sa vie, il s’est résolu à briser les stéréotypes au sujet des personnes handicapées et à redécouvrir sa passion pour le sport en devenant la première personne handicapée à se diplômer en éducation physique à l’Université de la Colombie-Britannique.

Rick Hansen ne s’est pas arrêté là : il a commencé à se consacrer à des courses sur piste et au marathon en fauteuil roulant remportant dix-neuf marathons, trois titres mondiaux et neuf médailles d’or aux Jeux panaméricains de 1982. De même, il a participé aux Jeux paralympiques de 1980 et de 1984 au cours desquels il a décroché trois médailles d’or, deux d’argent et une de bronze.

IMG_7811

En 1985, Rick Hansen, l’Homme en mouvement, a soulevé l’imagination de millions de personnes dans le monde entier lorsqu’il a entamé son périple pour continuer à faire bouger les choses. Traversant 34 pays en deux ans, il a démontré l’énorme potentiel des personnes handicapées tout en favorisant la collecte de 26 000 000 $ pour aider à rendre les collectivités plus accessibles et plus inclusives.

Rick Hansen a enthousiasmé l’auditoire à la Laurentienne en rappelant à tous qu’un rêve peut être réalisé, quels que soient les défis et les obstacles auxquels on est confrontés.

« Il n’y a pas de mur trop grand à escalader, dit-il. Persévérez et n’abandonnez jamais. »