Retour vers le haut

Dr. Nathan Basiliko

Objet de la recherche

Étudier les communautés microbiennes des sols forestiers et humides qui sont associées au cycle des nutriments, du carbone, des gaz à effet de serre et des polluants.
 

Importance de la recherche

Permettre aux communautés microbiennes des sols de surmonter les stress environnementaux, tels que l’exploitation des forêts et des mines, et prévoir les répercussions des changements environnementaux sur les écosystèmes.
 

Mieux comprendre les microbes des sols

L’étude des communautés microbiennes des sols est considérée comme étant la dernière frontière permettant de comprendre les écosystèmes terrestres. Un gramme de sol contient des centaines de millions de micro-organismes jouant des rôles vitaux dans le fonctionnement des écosystèmes. Les scientifiques commencent à peine à comprendre les rôles que tiennent les communautés microbiennes des sols des forêts et des tourbières du Canada et comment ils peuvent neutraliser les pressions causées par un changement environnemental croissant.

Les vastes écosystèmes des forêts et des tourbières du Canada appuient le secteur vital des ressources naturelles et ont des répercussions sur la qualité de l’eau et le fonctionnement des écosystèmes aquatiques. Ils emmagasinent aussi une quantité importante de carbone atmosphérique dans les sols et jouent des rôles importants en ce qui a trait au climat mondial à la fois en séquestrant et en émettant des gaz à effet de serre.

Nathan Basiliko, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en microbiologie environnementale, s’efforce de comprendre le rôle des microbes dans le fonctionnement et la résilience de ces écosystèmes.

Il est particulièrement difficile d’établir un lien entre des organismes microscopiques et des questions aussi vastes que la repousse d’une forêt à la suite d’une coupe ou la réaction d’un milieu à la pollution chronique découlant d’activités industrielles. M. Basiliko établit ce lien grâce à une combinaison de techniques issues de la génétique moléculaire et de la physiologie afin de caractériser la structure et la fonction des communautés microbiennes des sols. Il prend aussi des mesures sur le terrain afin de comprendre le cycle des nutriments et des gaz à effet de serre.

La recherche de Nathan Basiliko permettra de mieux comprendre comment les écosystèmes réagissent au stress environnemental. Elle permettra aussi de mieux comprendre comment les microbes des sols façonnent l’environnement et orientera les gestionnaires des écosystèmes afin qu’ils prennent les meilleures décisions pour assurer la durabilité des écosystèmes.

La vidéo de TEDx Climate change, the biosphere & Ontario's North