Retour vers le haut

Partenariats francophones

Le vice-rectorat aux études et aux affaires francophones joue un rôle essentiel dans les liens que l’Université Laurentienne entretient auprès de sa communauté et des 12 conseils scolaires de langue française que compte l’Ontario. Par le biais de son Bureau des affaires francophones (BAF), de nombreuses collaborations et initiatives visant à élargir l’espace francophone, à optimiser la réussite postsecondaire des élèves ainsi qu’à renforcer le sentiment d’appartenance à la communauté franco-ontarienne sont ainsi mises sur pied chaque année. 


Partenariats en éducation secondaire

Destination réussite

Destination Réussite volet I (DRI) est une initiative unique à l’éducation en langue française mise en place par le ministère de l’Éducation de l’Ontario dans le cadre de la stratégie Réussite des élèves.  Elle vise à appuyer les partenariats entre les conseils scolaires et les établissements postsecondaire afin qu’ils offrent des occasions d’apprentissage diversifiées et de qualité dans un environnement francophone.

Les programmes mis en place dans le cadre de l’initiative ont pour objectifs de favoriser l’obtention du diplôme d’études secondaires et de faciliter la transition vers les études postsecondaires et le marché du travail.  

Au total, plus de 3 000 jeunes francophones de l’Ontario bénéficient annuellement de ce programme dans le seul cadre d’initiatives développées par le Bureau des affaires francophones de l’Université Laurentienne. 

Parmi ces initiatives, soulignons entre autres :  

  1. Les camps d’anticipation « Destination Réussite »
    • À l’intention des élèves de la 11e et 12e années;
    • Une vingtaine d’ateliers — sans composante évaluation, et une vingtaine de formations — avec évaluation et remise d’une attestation; 
    • Représentation de plus d’une trentaine d’écoles provenant de 6 conseils scolaires du Nord de l’Ontario et des 3 conseils du CSO;
    • Participation de près de 800 élèves.
       
  2. La « Caravane des programmes » 
    • À l’intention des élèves de la 11e et 12e années ; 
    • une tournée d’experts de différentes institutions postsecondaires, coordonnées par la Laurentienne et élaborée sur mesure pour répondre aux besoins en formations MHS des écoles du Centre-Sud-Ouest. 
    • une quinzaine d’ateliers sont offerts aux participants lors de cette tournée ; 
    • Trois sites : Chatham, Burlington et Toronto, afin de couvrir un maximum de territoire du CSO ;
    • représentation d’une vingtaine d’écoles provenant de 3 conseils scolaires de langue française du CSO;
    • plus de 500 cents participants.
       
  3. Les camps « Jeunes Voyageurs »
    • À l’intention des élèves de la 7e et 8e année;
    • 4 grandes thématiques (la géographie, les sciences, la santé et la culture) abordées par 7 différents ateliers au cours de 2 jours de camps;
    • promotion de modèles d’étudiants francophones de différents programmes d’études de la Laurentienne en embauchant 24 étudiants à titre d’animateur des camps;
    • participation de 250 élèves, provenant des 6 conseils scolaires de langue française du Nord de l’Ontario.
       
  4. Experts virtuels
    • À l’intention des élèves de la 7e à la 12e année ; 
    • Un accès privilégié à une dizaine d’experts Laurentienne provenant des domaines des sciences, des mathématiques, de la santé et des arts ;
    • Des séances d’apprentissages, via la vidéoconférence, qui aide à rehausser le contenu des cours, tout en éveillant l’intérêt des élèves par rapport à une discipline particulière.
    • Parmi les experts Laurentienne en vedette, nous retrouvons : 
Fédération de la jeunesse franco-ontarienne

La Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO) est l’organisme porte-parole des 25 000 jeunes francophones qui fréquentent l’une des 97 écoles secondaires francophones de l’Ontario. Dirigée par le Conseil de représentation, un conseil jeunesse provincial élu lors de son Assemblée générale annuelle, la FESFO informe, sensibilise et mobilise des milliers de jeunes afin que leurs voix et leurs besoins se fassent entendre auprès des différents décideurs. À travers son Bureau des affaires francophones, le vice-rectorat aux études et aux affaires francophones de l’Université Laurentienne appuie régulièrement les activités organisées par la FESFO.

Partenariats en éducation postsecondaire

Collaborations régionales

ACFAS – Sudbury

Basée à l’Université Laurentienne, l’ACFAS – Sudbury est la section nord-ontarienne de l’ACFAS (Association francophone pour le savoir). Fondée en 1993, par le professeur Maurice Aumond de l’École des sciences de l’éducation, l’ACFAS – Sudbury offre aux chercheurs et aux apprentis-chercheurs francophones une plateforme permettant, entre autres, aux apprentis-chercheurs de mériter des prix, des bourses et de diffuser en français les résultats de leurs découvertes scientifiques à travers toute la communauté francophone.

 

Institut franco-ontarien

L’Institut franco-ontarien (IFO) a pour mission d’encourager la recherche sur l’Ontario français, de regrouper les chercheurs qui s’y intéressent, peu importe leur provenance géographique ou disciplinaire, et de diffuser les connaissances générées dans le champ interdisciplinaire des études franco-ontariennes. Situé à l’Université Laurentienne, l’IFO est notamment reconnu pour être l’éditeur de la Revue du Nouvel-Ontario.

 

Université du troisième âge de Sudbury

L’Université du troisième âge de Sudbury (UTA) est un organisme sans but lucratif proposant des activités intellectuelles adaptées aux situations et aspirations des aînées. Figurent parmi ces activités des brunchs éducatifs offerts habituellement le premier dimanche de chaque mois et durant lesquels des conférenciers issus du corps professoral de l’Université Laurentienne sont fréquemment invités.

 

Collaborations provinciales

Avantage Ontario

Avantage Ontario est l’agence de soutien au recrutement d’étudiants étrangers et à la promotion internationale des universités et des collèges d’arts appliqués et de technologie de l’Ontario offrant des programmes d’études en français ou bilingues. En plus d’une participation active aux missions appuyées par cette agence, l’Université Laurentienne y joue un rôle de premier plan notamment dans son groupe de travail Communications et Marketing.

 

Consortium des universités de la francophonie ontarienne

Comptant sept établissements universitaires dont la Laurentienne, le Consortium des universités de la francophonie ontarienne (CUFO) est un organe de concertation dont l’objectif est de répondre aux besoins de formation universitaire en Ontario français. Outre sa contribution aux initiatives de la Politique d’aménagement linguistique de l’Ontario (PAL), le CUFO vise le renforcement des liens entre les universités de langue française et bilingues de la province, le réseau ontarien des collèges de langue française et le système des écoles secondaires de l’Ontario.

 

Regroupement étudiant franco-ontarien

Le Regroupement étudiant franco-ontarien (RÉFO) a pour objectif de défendre le droit des étudiants en Ontario français d’étudier dans leur langue, le programme et la région de leur choix dans un contexte où ils gèrent les leviers de leur éducation et afin qu’ils puissent s’épanouir et contribuer à l’ensemble de la communauté franco-ontarienne.

 

Collaborations nationales

Alliance des établissements postsecondaires de la francophonie canadienne en immigration

Mise sur pied par l’Association des collèges et des universités de la francophonie canadienne (ACUFC) et par le Consortium national de formation en santé (CNFS), l’Alliance est constitué d’établissements postsecondaires de la francophonie canadienne, dont l’Université Laurentienne. Elle œuvre dans le but d’accroître et de bonifier l’offre actuelle de programmes de formation et de services connexes aux immigrants d’expression française des communautés francophones ainsi qu’aux étudiants internationaux. Elle participe aussi aux initiatives de ces communautés visant à mettre en place et à consolider un continuum de services pour améliorer le recrutement, la sélection, l’accueil, l’établissement et la rétention des immigrants d’expression française.

 

Association des collèges et des universités de la francophonie canadienne

L’ACUFC est le réseau des établissements d’enseignement postsecondaire de la francophonie canadienne qui voit à maintenir des liens de collaboration entre ses membres tant en ce qui a trait à la formation qu’en matière de recherche en français, représente leurs intérêts communs auprès des gouvernements et des parties prenantes et assure leur visibilité, tant au Canada qu’à l’international. Regroupant 20 établissements francophones et bilingues, l’ACUFC se veut d’être une association nationale solidaire et représentative de ses membres, s’appuyant sur leur collaboration afin d’améliorer la synergie, l’accès, la complémentarité de la formation et de la recherche postsecondaires en français dans l’ensemble du pays et à l’étranger.

 

Réseau national de formation en justice

Le réseau national de formation en justice a été mis sur pied par l’Association des collèges et des universités de la francophone canadienne dans le contexte de la problématique de l’amélioration de l’accès à la justice dans les deux langues officielles du Canada, en particulier pour les communautés francophones en situation minoritaires. Il est constitué d’organisations qui fournissent des activités ou des programmes de formation dans le domaine de la justice, qu’il s’agisse de la formation juridique en français, ou encore de la formation en français juridique.

 

Consortium national de formation en santé

Outre ses partenaires régionaux, le Consortium national de formation en santé (CNFS) regroupe des institutions d’enseignement universitaire et collégial offrant des programmes de formation en français dans diverses disciplines de la santé. Il vise à accroître la présence et l’apport de professionnels de la santé et de chercheurs francophones, de même qu’à favoriser l’amélioration de l’offre de services de santé et de services sociaux en français de qualité et adaptés aux besoins des communautés francophones en situation minoritaire.

ENTENTES COLLÉGIALES

Afin d’encourager et de faciliter la transition entre les paliers postsecondaires collégial et universitaire, l’Université Laurentienne ainsi que ses partenaires du Collège Boréal et de La Cité ont développé une série d’ententes-cadres favorisant la reconnaissance de crédits. Outre un gain de temps et d’argent pour les étudiants qui s’en prévalent, ces ententes engendrent de facto une double diplomation collégiale-universitaire hautement valorisable sur le marché de l’emploi.

Fréquemment mises à jour, la liste complète des programmes du Collège Boréal et leurs conditions de reconnaissance de crédits à l'Université Laurentienne sont disponibles ici

Accéder aux informations détaillées sur le transfert
d’un collège à l’Université Laurentienne.
Cliquez ici

Collaborations étudiantes internes

Par le biais de son Bureau des affaires francophones, le vice-rectorat aux études et aux affaires francophones appuie régulièrement les échanges, la collaboration et les événements organisés par deux organes vitaux de la francophonie à l’Université Laurentienne : l’Association des étudiantes et des étudiants francophones ainsi que le journal étudiant l’Orignal déchaîné.

 

Association des étudiantes et étudiants francophones de l’Université Laurentienne
Ayant pour mission de représenter et promouvoir les intérêts de ses membres auprès de l’administration universitaire, de la collectivité franco-ontarienne et des différents paliers gouvernementaux, l’Association des étudiantes et étudiants francophones de l’Université Laurentienne (AEF) est la seule entité qui représente uniquement les intérêts des francophones à l’intérieur de cet établissement. Son conseil d’administration, appuyé de son conseil des délégués, assure une expérience positive pour chaque étudiant par sa représentation politique, ses services intégraux et ses activités socioculturelles.

 

Orignal déchaîné
L’Orignal déchaîné est le journal étudiant en français de l’Université Laurentienne. Il est le véhicule de l’opinion et de la créativité de tous ceux et celles qui veulent s’adresser à la communauté laurentienne en français. Tiré à 1000 exemplaires, il est distribué gratuitement sur le campus de l’Université Laurentienne, à divers points de distribution en ville, ainsi qu’à un nombre croissant d’abonnés. Il est également disponible en format numérique.

PARTENARIATS COMMUNAUTAIRES ET CULTURELS