Vous êtes maintenant dans la zone de contenu principale
Scott Fairgrieve

Scott Fairgrieve

Professeur(e) titulaire

Département des sciences médico-légales
Sciences, génie et architecture
F-323A, Édifice des sciences Campus de Sudbury

Biographie

De 1982 à 1986, M. Scott Fairgrieve a reçu une formation en anthropologie physique (B.Sc.) au Collège Erindale de l'Université de Toronto, sous la direction de Jerry Melbye, Ph.D., au Département d'anthropologie. Il a ensuite obtenu une M.Phil. en anthropologie biologique à l'Université de Cambridge, en Angleterre, où il a préparé la thèse intitulé « The Pasamayo Crania of the Hutchinson Collection, a Pathological and Nutritional Assessment » sous la direction du Prof. James Garlick au Département d'anthropologie physique. Il est retourné à l'Université de Toronto pour son doctorat sous la direction de Jerry Melbye et a préparé la thèse « Amino Acid Residue Analysis of Type I Collagen in Human Hard Tissue: An Assessment of Cribra Orbitalia in An Ancient Skeletal Sample from Tomb 31, Site 31/435-D5-2, Dakhleh Oasis, Egypt ». Avant la soutenance de thèse, il a reçu une formation en anthropologie médico-légale au National Museum of Natural History, Smithsonian Institution, à Washington (D.C.) sous la direction de Douglas H. Ubelaker, Ph.D., et l'enseignement de William Bass, Ph.D., du Département d'anthropologie de l'Université du Tennessee. En 1991, il a été nommé conjointement aux départements d'anthropologie et de biologie à l'Université Laurentienne. Depuis l'obtention du doctorat en 1993, il mène des recherches en biologie squelettique humaine et anthropologie médico-légale, qui ont fait l'objet de beaucoup de publications et de projets. En 1998, il a établi le volet de biologie médico-légale dans le cadre du baccalauréat spécialisé en biologie et en 2004, était le directeur fondateur du Département de sciences médico-légales à la Laurentienne. En qualité de directeur du Laboratoire médico-légal d'ostéologie, il est expert-conseil en anthropologie médico-légale auprès du Bureau du coroner en chef de l'Ontario et du Service de médecine légale de l'Ontario et collabore avec l'Unité régionale de médecine légale du Nord-Est (dirigée par Martin Queen, Ph.D.) à Sudbury (ON). En plus d'avoir été témoin expert au Canada et aux États-Unis, il a publié dans les domaines d'anthropologie médico-légale, de microscopie osseuse et d'analyse de restes humains incinérés intentionnellement.

Éducation

  • Recherche

    Dans ses recherches, M. Fairgrieve se concentre sur les effets du feu sur le squelette humain dans des contextes criminels, notamment comment le feu modifie la capacité de déceler et d'interpréter les coupures, les coups de couteau et les autres traumatismes aux tissus squelettiques. En outre, il collabore à des recherches en botanique criminalistique et sur l'interprétation des traces de sang.

    Prix