Forensic Science

Applique les principes et procédures scientifiques sous une optique juridique en découvrant le monde fascinant des sciences médico-légales.

Conseiller aux études

Dr. Brian Donohue

Téléphone : 705.675.1151 ext 4285

Courriel : BDonohue@laurentian.caF-324, Science Building

Bureau : F-324, Édifice des sciences

Comment faire une demande
Vue aérienne de l'Université Laurentienne
Le Grand Sudbury est la plus vaste ville en Ontario par superficie terrestre, où les activités de plein air ne manquent pas grâce aux lacs et cours d’eau, terrains variés, forêts et réseaux complets de pistes et de sentiers.
Méthode de livraison : Sur campus
Langue du programme : Français

Faits Intéressants :

Un diplôme en sciences médico-légales se définit le mieux comme un diplôme en sciences de base, assorti de criminalistique, du fait que les étudiants se penchent généralement sur les aspects de la science chimique ou biologique, puis sont amenés à appliquer les principes au traitement des dossiers judiciaires. En d’autres termes, le volet sciences de base, qui sous-tend le programme de sciences médico-légales de l’université Laurentienne, est complété par des cours de droit et d’éthique relatifs au travail d’un expert en criminalistique. De même, les étudiants suivent des cours fortement axés sur la recherche et qui les amènent à présenter leurs travaux à leurs pairs, développant ainsi des acquis en communication et présentation orales en public. Le volet études de nos programmes agréés par la fepac ouvre la porte à bien des domaines, notamment les domaines prisés par les étudiants une fois diplômés : 

  • Études supérieures/recherche : Biologie, chimie, anthropologie, sciences judiciaires

  • Médecine/sciences infirmières

  • Dentisterie

  • Éducation

 

  • Droit

 

  • Profession policière ces dernières années

 

 

Un certain nombre de diplômés ont remporté des prix internationaux de recherche et nous commençons à voir d’autres poursuivre avec succès des études supérieures en médecine, droit et éducation. Une indication importante quant à la qualité de nos étudiants est le taux élevé de publications ou de présentations de leurs travaux de recherche à des congrès internationaux de criminalistique ou dans les principales revues de sciences médico-légales. Depuis la création du département, plus de 90 % de nos étudiants chercheurs de premier cycle ont à cet égard réussi. Prises ensemble, ces réalisations prouvent que le baccalauréat en sciences médico-légales est un diplôme solide en sciences fondamentales et qui ne limite pas les titulaires à des carrières en criminalistique, mais qui constitue plutôt un tremplin fiable vers la réussite future.

 

En profil :

  • Quel que soit le domaine de spécialisation, le programme est conçu de manière à offrir une solide formation scientifique tout en plaçant ces études dans le contexte de la criminalistique. À cette fin, chaque année, le programme prévoit des cours obligatoires propres à fournir le cadre juridique nécessaire pour comprendre la place qu’occupent les sciences dans le système juridique. Il s’agit là d’une caractéristique unique des programmes à la Laurentienne. Les ressources du campus vont d’une collection de dossiers en criminalistique à une collection d’ouvrages de référence spécialisés en entomologie médico-légale, en passant par le laboratoire d’ostéologie, une collection de documents de dentaire humaine et le laboratoire de toxicologie médico-légale.

  • Thèse/stage de 4e année : des stages ont été effectués au Service de police du Grand Sudbury, à des détachements de la police provinciale de l’Ontario et au Laboratoire régional du Nord du Centre des sciences judiciaires.

 

  • Les étudiants inscrits au programme ont leur propre club appelé l’association des étudiants en criminalistique de la Laurentienne.

  • Les classes sont de taille restreinte (la classe la plus grande compte généralement 25 étudiants environ).

  • Le programme a été accrédité par la FEPAC (forensic science education programs accreditation commission), tout comme les diplômés délivrés, les seuls à l’être au canada, et les employeurs, soit les laboratoires de criminalistique, accordent maintenant la préférence aux candidats issus des programmes agréés fepac, un net avantage concurrentiel pour nos diplômés.

  • Les candidats du secondaire sont de premier ordre (admis avec une moyenne de 80 %, souvent de 85 %) et doivent se montrer aptes à travailler au sein d’une équipe comme dans le monde de la criminalistique.

  • Les sciences médico-légales s’appuient sur de nombreuses disciplines scientifiques pour répondre à des questions du monde réel. Nous contribuons à faire en sorte que la société soit un endroit plus sûr pour nous tous. 

 

​Le département des sciences médico-légales de l’université Laurentienne a pour mission d’assurer aux étudiants, dans le contexte de la criminalistique, une excellente formation scientifique par les professeurs praticiens et chercheurs dans leurs domaines de compétence respectifs, et de les préparer à des carrières en criminalistique ou à poursuivre des études dans d’autres spécialités scientifiques ou de la profession policière. Buts du programme : a) assurer aux étudiants un enseignement scientifique qui leur permettra de faire carrière en criminalistique ou dans d’autres disciplines connexes; B) Faire acquérir aux étudiants les compétences d’évaluation intellectuelle et critique requises pour travailler avec succès en tant qu’experts en criminalistique ou professionnels dans une discipline connexe; C) Offrir aux étudiants une formation éthique et juridique voulue par une carrière en sciences medico-légales ou d’autres disciplines connexes.

Objectifs rattachés aux buts du programme a : Offrir aux étudiants un programme d’études cohérent leur assurant un fondement en biologie, chimie, physique, mathématiques, criminalistique et droit criminel canadien; amener les étudiants à comprendre comment les données scientifiques sont générées, analysées et interprétées; développer chez les étudiants la capacité à reconnaître les limites des tests scientifiques afin de pouvoir interpréter les données scientifiques d’une manière impartiale.

Objectifs rattachés aux buts du programme b : Les étudiants inscrits au programme de sciences médico-légales doivent démontrer les compétences suivantes : recherche, organisation et interprétation de la documentation scientifique principale actuelle traitant de la criminalistique; présentation écrite et orale de manière à faire comprendre les principes scientifiques en criminalistique; comprendre la dynamique du traitement de la scène du crime; connaissance des protocoles relatifs au maniement des preuves matérielles, de la découverte sur les lieux du crime jusqu’à l’analyse au laboratoire médico-légal.

Objectifs rattachés aux buts du programme c : Les étudiants doivent démontrer les compétences suivantes : compréhension des principes fondamentaux du droit pénal canadien relativement aux pouvoirs de la police, des droits constitutionnels et du rôle de la preuve apportée par le témoin expert; compréhension des responsabilités éthiques de la criminalistique dans le système canadien de justice pénale; capacité à travailler avec leurs pairs de façon collégiale avec honnêteté, intégrité, fiabilité et initiative pour effectuer les tâches dans des délais opportuns; capacité à présenter dans une salle d’audience les résultats et les analyses contenues dans un rapport médico-légal dans leur domaine de spécialisation.

 

Qu’est-ce que les étudiants en science médico-légale de l’UL ont accompli?

 

Un grade en science médico-légale est un diplôme en sciences fondamentales à thème judiciaire. Les personnes se concentrent en général sur les aspects de la chimie ou de la biologie et sont initiées à l’application de ces principes dans des études de cas judiciaire. Des travaux dans les domaines du droit et de l’éthique, qui concernent particulièrement le criminologue, apportent un complément à la composante scientifique de base des programmes de science médico-légale de l’Université Laurentienne. Enfin, les étudiants participent à des cours axés sur la recherche où ils présentent leurs travaux à leurs camarades, ce qui leur apporte une expérience dans l’art de parler en public et de faire des exposés.

 

Le contenu de nos programmes agréés par la FEPAC (Forensic Science Education Programs Accreditation Commission) convient pour poursuivre des études dans divers domaines après l’obtention du grade. Les domaines les plus communs sont :

  • Études supérieures ou recherche - Biologie, chimie, anthropologie, criminalistique

  • Médecine ou sciences infirmières

  • Dentisterie

  • Éducation

  • Droit

  • Services policiers

 

Ces dernières années, quelques-uns de nos diplômés ont obtenu des prix de recherche internationaux pour leurs travaux, et nous commençons maintenant à voir des diplômés obtenir d’autres grades en médecine, droit et éducation.

 

Un accomplissement important de nos étudiants est le taux élevé de publication ou de présentation des recherches de leurs dernières années d’études à des conférences internationales de criminalistique ou dans des revues de criminalistiques de premier ordre. Depuis la création de l’unité, plus de 90 % de nos étudiants du premier cycle ont réussi à cet égard. Ensemble, ces accomplissements prouvent que le baccalauréat en science médico-légale est un solide grade scientifique fondamental qui ne limite pas ses diplômés à des carrières en criminalistique, mais qui pose les jalons de la réussite.

Candidats des écoles secondaires de l’Ontario

1 cours d'anglais niveau U/M 12ième année

1 cours de fonctions avancées niveau U 12ième année

1 cours de biologie niveau U 12ième année

1 cours de chimie niveau U 12ième année

2 autres cours niveau U/M 12ième année (calcul différientiel et vecteurs et physique recommandés) 

Moyenne globale minimale de 80 % des meilleurs 6 cours du niveau U/M 12ième année
 

Titulaires de cours AP

Titulaires du baccalauréat international

 

Candidats ne provenant pas d'une école secondaire de l'Ontario

Candidats internationaux

Candidats d’autres écoles secondaires au Canada

Transfert d’un collège

Transfert d'une autre université

Candidats adultes

Note pour les étudiants actuels

Les options de grade ci-dessous seront offertes lors de la prochaine année universitaire et ne le sont pas cette année. Si vous cherchez les cours à suivre afin de compléter les options d'un programme d'une année universitaire antérieure, svp consultez avec un conseiller académique.


Pour avoir une description des différents programmes, voir l'onglet "Degree Options" en anglais.

Les cours suivants sont seulements disponibles au étudiants et étudiantes du programme de Forensic Science.

Année :

FORS-1006EL - Introduction to Canadian Criminal Law And Trial Process FORS-2106EL - Introduction to Forensic Biology FORS-2107EL - Introduction to Forensic Science FORS-3006EL - Evidence and Ethics for the Expert Witness FORS-3016EL - Seminars in Forensic Biology FORS-3017EL - Seminars in Forensic Science FORS-3036EL - Forensic Anatomy of the Human Skeleton FORS-3106EL - Chemical Principles in Forensic Science
FORS-3146EL - Introduction to Forensic DNA Analysis FORS-4016EL - Contemporary Ethical Issues in Forensic Science FORS-4017EL - Investigative Techniques for Forensic Scientists FORS-4095EL - Thesis FORS-4106EL - Forensic Analysis of the Human Skeleton FORS-4107EL - Principles of Forensic Toxicology FORS-4136EL - Forensic Botany FORS-4205EL - Internship and Report
Brian Donohue

Brian Donohue

Département des sciences médico-légales
Scott Fairgrieve

Scott Fairgrieve

Département des sciences médico-légales
James Watterson

James Watterson

Département des sciences médico-légales