Arts et Culture

- Appréciation à l’Université Laurentienne -

Résultat no 4 : Nouvelles et succès

L’Université Laurentienne accueille de nombreux événements et groupes artistiques et culturels. Notre mandat bilingue et triculturel accorde une grande importance aux expériences universitaires en anglais et en français tout en encourageant les perspectives autochtones et la compréhension interculturelle. La communauté sudburoise a une place bien à elle sur notre campus et à l’École d’architecture McEwen au centre-ville, et nous chérissons nos nombreux partenariats qui nous permettent de faire rayonner la Laurentienne au-delà de ses champs d’actions traditionnels.

#LUartscultureUL

Résultat no 4 : Nouvelles et succès

Responsable (en janvier 2019) : Gillian Schultze 

Responsable de la direction : Tracy McLeod

Université Laurentienne : événements artistiques et culturels de mai à août 2019

Conférence sur les environnements d’apprentissage interculturel
Date : 14 mai 2019; Lieu : Campus du Collège Boréal à Sudbury
En accord avec son objectif, cette conférence d’une journée vise à rehausser la prise de conscience individuelle et collective des enjeux et des approches favorables à des pratiques interculturelles plus inclusives en milieu postsecondaire.

Lancement de livre
Date : 31 mai 2019; Lieu : Salle Canisius, Université de Sudbury
Le Département d’études autochtones de l’Université de Sudbury a invité la communauté Laurentienne à venir fêter la publication du livre de Michael Hankard (Ph.D.) : The Clean Place- Honouring Indigenous Spiritual Roots of Turtle Island.

Journée nationale des peuples autochtones
Date : 21 juin 2019; Lieu : CAPA
Des membres de la communauté Laurentienne ont participé à un exercice des couvertures KAIROS. Cet exercice a mis en évidence plus de 500 ans de traumatisme générationnel infligé aux peuples autochtones du Canada et la résilience dont ils font encore preuve aujourd’hui.

Galerie numérique SciArt 
Date : 24 juin 2019 
Le lancement de cette galerie d’art numérique, en ligne, sera rehaussé de quelques pièces tirées de LU SciArt 2019. Visionnez la galerie ici : https://artthescience.com/polyfield-gallery/laurentian-2019-sciart-exhibition/

Signature de la Charte de l’Okanagan 
Date : 25 juin 2019; Lieu : Campus de la Laurentienne
L’adoption de la Charte de l’Okanagan a permis d’intégrer la santé dans tous les aspects de la culture du campus. Pour marquer l’occasion, de nombreux membres du personnel, du corps professoral et de la population étudiante ont participé à une marche de mieux-être arpentant les sentiers de la Laurentienne.

Récolte d’écorce de bouleau 
Date : Du 28 au 30 juin 2019
Cet événement spécial, une expérience bénévole de la récolte d’écorce de bouleau menée par l’aîné Art Petahtegoose, a permis de terminer le wigwam du campus. Cela a aussi été une excellente occasion d’apprendre les techniques traditionnelles de récolte des matériaux de construction.

Festival Up Here
Date : Du 16 au 18 2019
Le Festival d’art et de musique urbains se tient chaque année à Sudbury. Ce week-end a permis à des dizaines de muralistes, de musiciens locaux et d’artistes d’installation, entre autres, de faire découvrir leurs talents, transformant le centre-ville de Sudbury en une galerie d’art urbain.

Université Laurentienne : événements artistiques et culturels à venir en septembre 2019

Activité 2 – Couverture de wigwam – Université Laurentienne
Joignez-vous aux aînés Art Petahtegoose et Julia Pagahmagabow pour la couverture du wigwam à l’Université Laurentienne avec les panneaux d’écorce de bouleau récoltés. Ces activités durent toute la journée et vous êtes les bienvenus et pouvez rester aussi longtemps que vous le voulez.

Activité 3 – Couverture de wigwam – Université Laurentienne
Apportez un de vos plats favoris à partager avec les autres, ainsi que votre trousse de festin. Une trousse de festin est un sac rempli d’assiettes et de couverts réutilisables en plus d’une bouteille à eau ou d’une tasse. Nous voulons être gentils avec la Terre et cela est un bon moyen de le faire.

Cinéfest Sudbury
Dates : 14-22 septembre 2019
Le Festival international du film Cinéfest Sudbury est un organisme caritatif sans but lucratif qui a pour mandat d’organiser et de promouvoir un festival annuel de films canadiens et étrangers hautement appréciés, mais aussi d’encourager la culture, l’éducation et la production cinématographiques dans le nord de l’Ontario. Les films seront visionnés du 14 au 22 septembre. L’horaire complet figure à http://www.cinefest.com.

Spectacle du TNO : Plein la gueule! | Full Mouth!
Depuis des mois, un groupe d’écrivains, tant professionnels que néophytes, se rencontrent régulièrement pour voir où leurs mots pourraient les conduire. Après avoir participé à une série d’ateliers clandestins de rédaction appelée l’Écritoire bricolée, ils vous invitent à vous régaler de leur verbiage pétillant. Leur initiative est 100 % sudburoise et promet d’être percutante. Pour en savoir davantage, consultez https://letno.ca/programmation/plein-la-gueule/.

La Collection d’art du CAMUL

Le Centre des arts et Musée de l’Université Laurentienne (CAMUL) a été créé en 1968 dans le cadre d’un projet du Centenaire de la Chambre de commerce de Sudbury et du district. De 1968 à 1997, il a été exploité par l’Université Laurentienne et dirigé par feue Pamela Kruger pendant presque 20 ans, de 1977 à 1995. Le 1 er juillet 1997, le CAMUL a été constitué en personne morale sous le nom de Galerie d’art de Sudbury.

La collection permanente du CAMUL comprend plus de 1 400 œuvres d’artistes remarquables, notamment Aba Bayefsky, Carl Beam, Frederick Hagan, Daphne Odjig, Bert Weir et de membres du Groupe des Sept.

En 1981, le Centre a reçu la succession de B.A. McDonald, une femme d’affaires locale, qui a permis d’acheter de nouvelles œuvres. À cette époque, la collection comportait à peu près 600 œuvres. De 1986 à 1997, le CAMUL s’est enrichi d’environ 800 œuvres, et en a accumulé ainsi plus de 1 400 au total.

En 1986, Ruth et Jack McCuaig ont donné une part importante de leur collection personnelle qui a aidé à élargir la collection permanente du CAMUL. Des œuvres d’artistes, comme A.J. Casson, A.Y. Jackson, Arthur Lismer et J.E.H. MacDonald, à la fois anciens et contemporains, qui ont peint dans le nord de l’Ontario, ont été sélectionnées.

La plus grande collection d’œuvres d’un artiste est la Collection Frederick Hagan. En l’espace de sept ans, de 1986 à 1993, l’artiste a fait don de 287 œuvres au CAMUL. Comme Pamela Kruger l’a écrit en 1991, ce peintre et graveur canadien a d’importants liens avec le nord de l’Ontario: "Le Nord est devenu le point d’ancrage dans la vie de Frederick Hagan, et, souvent, le travail accompli ici est devenu la source de ses peintures et gravures".

En 1991, le CAMUL a acquis 30 peintures de l’artiste Bert Weir, dont certaines sont exposées à la Bibliothèque J.N. Desmarais de l’Université Laurentienne. À la fin de ses études à l’Ontario College of Arts (OCA) en 1952, M. Weir est retourné vivre et travailler dans le nord de l’Ontario. Comme sa fille l’a écrit dans la notice nécrologique, M. Weir "a passé sa vie dans le bois dans le nord de l’Ontario en vue de décrire en peinture la beauté, la force et la réalité de la nature". M. Weir a un lien spécial avec Sudbury (Ontario) où de nombreux artistes locaux, comme Dennis Castellan, Mary Green, Ray Laporte et Heather Topp, gardent de lui le souvenir affectueux d’un enseignant enthousiaste qui faisait souvent des commentaires durant les cercles de dessin ("Bert Weir", 2018).

Description par Karley Staskus, MMST., registraire, Galerie d’art de Sudbury

Les membres de l’équipe chargée du résultat 4 ont élaboré un plan quinquennal pour exposer certaines œuvres de la collection du CAMUL sur le campus (voir le plan ici).

Un appel aux artistes sera envoyé chaque année pour trouver un artiste qui créera une réponse à une œuvre choisie du CAMUL. L’œuvre sélectionnée sera installée à côté de l’œuvre originale sur le campus pendant toute la durée de l’exposition chaque année.

Ce plan fera connaître la collection du CAMUL et mieux apprécier l’art à la Laurentienne. Il donnera aussi à des artistes locaux l’occasion d’exposer leurs œuvres publiquement et d’améliorer la reconnaissance du talent artistique dans notre région.