Éducation financière

Quel est ton plan financier?

Tu as maintenant commencé tes études postsecondaires, mais il y a fort à parier qu’au moment où la décision a été prise, la gestion financière, surtout d’un budget, n’était peut-être pas sur ta liste de priorités. Mais il y a aussi l’évidence : l’argent joue un grand rôle dans la vie de tout membre du corps étudiant et une bonne planification financière t'aidera à éviter une crise financière qui risque d’entraver tes études. En clair, tu ne devrais pas attendre le jour où, vivant loin de la maison familiale, tu dois payer un loyer pour la première fois, un plan de repas et tes droits de scolarité, pour commencer à penser à tes obligations financières. Cette page te présente des informations qui t'aideras à ventiler tes dépenses, poste par poste, ainsi qu’à élaborer un plan de gestion efficace au fil de tes études postsecondaires et à les finir avec aussi peu de dette que possible.

Établir un budget réaliste

Revenu mensuel : dressez une liste de tous les montants que tu comptes recevoir chaque mois pendant tes études. Cela peut être du revenu d’emploi, tes économies personnelles, les paiements d’un régime enregistré d’épargne-études, du revenu de source gouvernementale, des versements du RAFEO, des bourses d’études et d’aide ou des dons d’argent de la part des proches (parents, conjoint, famille et amis).

 

Dépenses mensuelles : dresse une liste de toutes tes dépenses mensuelles, par ordre de priorité. Cette étape t'aideras à établir un vrai budget et à gérer tes dépenses. Voici quelques éléments que tu devrais ajouter au poste de dépenses :

  • Droits de scolarité/frais accessoires : assure-toi que tu connais le montant de tes droits de scolarité et des accessoires ainsi que leur date d’échéance.
  • Livres et fournitures : prend en considération, au début de chaque trimestre, le montant à consacrer à ce poste de dépenses vu que tu auras à acheter des manuels scolaires. Les livres d’occasion coûtent toujours moins cher.
  • Ordinateur de bureau/portable : tu auras à déterminer si tu devrais acheter un ordinateur de bureau ou portable pour vos études. Il y a beaucoup de laboratoires informatiques sur le campus et la Bibliothèque abrite un service de location d’ordinateur portable.
  • Location/résidence : il est important de prendre en compte le montant de ton loyer et de savoir s’il augmentera. Si tu demeure en résidence, tu dois également avoir à l’esprit la date d’échéance de ton paiement. Le partage des frais de location avec un(e) colocataire n’est jamais une mauvaise idée.
  • Services publics : eau, électricité, gaz, assurance locataire, téléphone à domicile ou mobile, Internet et télévision sont au nombre des services que tu devrais réunir à ce poste de dépenses. Tu pourrais ainsi déterminer s’il y a un moyen de réduire les mensualités.
  • Alimentation/Plan de repas : il est important d’établir un budget d’épicerie mensuel pour ne pas trop dépenser. Si tu as acheté un plan de repas, tu dois connaître la date d’échéance du paiement.
  • Transport : si tu es étudiant(e) à plein temps, ta carte d’étudiant sert aussi de carte d’autobus (U-Pass) lorsque tu montes à bord des autobus du Service de transport en commun de Sudbury.
  • Divertissement : tu devrais affecté au divertissement une somme modeste chaque mois pour éviter de ne pas trop dépenser.
  • Soins médicaux/dentaires : si tu étudies à plein temps, tu a accès à des prestations de soins de santé par le truchement de ton association étudiante. N’hésitez pas à demander à votre association pour toute information concernant tes prestations puisque tu as versé tes primes.
  • Vêtements : il est important d’établir un budget pour nouveaux vêtements pendant tes études. Si tu veux en réduire le montant, il y a beaucoup de magasins de vêtements d’occasion à prix imbattables, et les vêtements sont en très bon état.

 

En règle générale, il est bon de dresser la liste de vos dépenses par ordre de priorité de sorte que les factures les plus importantes sont payées en premier. Une fois que vous avez établi un budget, n’oubliez pas de le revoir chaque semaine pour vous assurer que l’équilibre est respecté. Rappelez-vous que vos dépenses ne doivent jamais dépasser votre revenu et que vous ne devriez jamais accuser un déficit à la fin de chaque mois.

Au fil du temps, vous serez amené à modifier les montants affectés aux divers postes de dépenses dans votre budget afin que les montants réels de vos revenus et dépenses concordent. Il existe de nombreux modèles de budget en ligne. Vous trouverez ci-dessous le lien vers une feuille de calcul gratuite qui vous permettra de préparer un budget d’étudiant.

Établir les objectifs

En établissant un objectif financier, tu te fixes un horizon d’attente, un cap à maintenir. Tu engendres aussi un sentiment d’optimisme et de sécurité, un triple avantage qui te donnera probablement plus de chances de pouvoir contrôler tes dépenses. Il est important de mettre tes objectifs par écrit et de les exposer de sorte que tu puisses les voir tous les jours.

Voici quelques exemples d’objectif financier :

  • Je ferai mon café à domicile, le matin, au lieu d’en acheter une tasse.
  • Je ne consacrerai à la restauration rapide, chaque semaine, que le montant d’un repas.
  • Je ne m’endetterai pas plus que de X $ par mois.
  • J’économiserai X $ au cours des mois d’été pour rembourser ma dette d’étudiant.
  • Je contribuerai X $, chaque mois, au règlement de mes droits de scolarité.

Contrôler les dépenses

En tirant le meilleur parti de tes dépenses, tu peux faire porter l’effort sur tes objectifs et tenter de les réaliser au terme de l’année scolaire.

  • Remises : De nombreux commerçants et entreprises offrent divers rabais aux étudiants. N’hésitez donc pas à en demander et faites toujours en sorte que ta carte d’étudiant est dans ton portefeuille. Certains restaurants offrent des remises à certains jours de la semaine. Tu peux même profiter d’une entrée gratuite à certains musées et expositions à divers moments de l’année.
  • Voyages : Profite pleinement de ta carte d’autobus. Elle te permet de te déplacer dans toute la ville, sans frais supplémentaires, à bord des autobus du Service de transport en commun de Sudbury. La Laurentienne offre également à tous les étudiants un programme de retour à domicile en autobus, lequel te permet de rentrer chez vous, à des tarifs très abordables, plusieurs fois chaque année.
  • Activités périscolaires : L’Université dispose d’un centre de conditionnement physique offrant à différentes périodes de l’année divers programmes de remise en forme. Nous avons aussi des ligues intra-muros ainsi qu’une piscine ouverte aux étudiants à certains jours de la semaine. À cela s’ajoutent de nombreux clubs et groupes dont tu peux être membre sans frais d’adhésion. Si tu ne trouves pas ce que vous cherchez, ton association étudiante saura certainement t'aider.
  • Cuisine : Si tu as acheté un plan de repas, assure-toi que tu l’utilises à bon escient pour ne pas manquer de crédits. Pour ce faire, suis ton solde à la fin de chaque mois et planifiez vos repas. Mieux encore, prépare quelques repas toi-même. Cela peut te faire économiser des centaines, voire des milliers de dollars en sortie au restaurant. Si tu ne sais pas faire la cuisine, il n’est jamais trop tard pour apprendre. L’expérience peut se révéler bénéfique.
  • Manuels : Lorsque tu achètes des manuels scolaires, vérifiez toujours s’il existe des exemplaires d’occasion, car ils se vendent toujours à un prix réduit. Si tu as des amis qui ont suivi le même programme que tu entames, tu peux leur demander de te prêter les manuels pour la durée du cours ou même de te les vendre à prix réduit. Lorsque tu as fini un cours, et pour peu qu’ils soient en bon état, tu peux vendre tes livres à d’autres étudiants qui cherchent en ligne des manuels d’occasion.

Prévenir une crise financière

Comme tu vivras en autonomie pour la première fois, il est normal que tu aies besoin de nombreux articles (fournitures de nettoyage, mobilier, ustensiles de cuisine ou vaisselle) au cours de ta première année. Pour réduire les dépenses, tu peux ajouter ces articles à ta liste de souhaits d’été ou d’études postsecondaires. Toutefois, si jamais tu te trouves devant une urgence financière et que tu ne disposes pas d’un fonds de secours, tu peux demander aux proches (famille ou amis) de te prêter de l’argent. Mais, n’attends pas que la situation devienne critique pour leur demander de l’aide.

Voici quelques conseils qui t'aideront à éviter une crise financière :

  • Ne dépense pas tout ce que tu as gagné en été. En revanche, établissez un fonds d’urgence en évitant absolument les achats inutiles comme des vêtements coûteux et un véhicule.
  • Évite de t'endetter. Tu échapperas ainsi à la spirale de la dette.
  • Lis attentivement ton contrat de carte de crédit et suis les frais d’intérêt mensuels.
  • Rapproche tes revenus et tes dépenses mensuels en établissant un budget minutieux.
  • Ne paye rien par carte de crédit si tu n'as pas de quoi solder votre état de compte.
  • Veillez à ne pas perdre ton portefeuille pour ne pas être victime de fraude ou de vol.
  • Ne communique à personne le NIP de votre carte de débit ou de crédit.
  • Demande toute bourse d’aide qui sera offerte au cours de l’année universitaire.

Que faire si vous tombiez dans une crise financière?

  • Passe à la Banque alimentaire parmi d’autres services sur le campus.
  • Consulte ton association étudiante et les clubs dont tu peut-être membre pour voir s’ils peuvent t'être utiles.
  • Demande, en dernier recours, un prêt d’urgence au près du bureau d'aide financière. Certaines conditions s’appliquent.

Liens utiles

Renseignez-vous sur le remboursement de vos prêts d’études gouvernementaux. 

CSNPE – Webinaire sur le remboursement des prêts

Le Centre de service national de prêts aux étudiants présentera des séances par webinaire aux membres de la population étudiante.

Ce webinaire offert gratuitement présentera des renseignements sur le processus de remboursement du prêt d’études, des conseils pour réduire le montant des intérêts et la marche à suivre pour les personnes qui éprouvent de la difficulté à faire les paiements.