Retour vers le haut

Génie et gestion : l’Université Laurentienne offrira
 10 nouveaux programmes en français ou bilingues dès 2016

Ces 10 programmes en génie et en gestion contribueront à répondre aux attentes des futurs étudiants francophones et francophiles.

13 novembre 2015 – Dès la rentrée 2016, l’Université Laurentienne élargira son offre de cours en français. L’École de génie Bharti offrira trois baccalauréats bilingues en génie chimique, génie mécanique et génie minier où 50 % des cours devront être complétés en français. La Faculté de gestion proposera quant à elle son baccalauréat en administration des affaires entièrement en français comprenant sept spécialisations également offertes entièrement en français dans les domaines de la comptabilité, de l’entrepreneurship, de la finance, de la gestion des affaires, de la gestion internationale, du marketing et des ressources humaines.

« Aucune université canadienne ne s’est classée au premier rang aux Jeux miniers canadiens plus souvent que l’Université Laurentienne. Nos étudiants de l’École de génie Bharti ont remporté la victoire l’an dernier tant à la compétition ontarienne qu’à la compétition canadienne de génie, en plus d’avoir gagné en 2011 la compétition Lunabotics de la NASA. Pour sa part, la Faculté de gestion convoite plusieurs accréditations internationales. Il allait de soi que l’expansion des programmes en français à l’Université Laurentienne comprenne ces disciplines », explique le recteur, Dominic Giroux.

« Déjà plus de 80 étudiants francophones fréquentent l’École de génie Bharti, et un nombre équivalent sont inscrits à la Faculté de gestion. Ces 10 programmes en génie et en gestion permettront de mieux répondre aux attentes des futurs étudiants francophones et francophiles, tant au Canada qu’à l’étranger, pour ces disciplines universitaires en forte demande », ajoute le vice-recteur associé aux études et affaires francophones, Denis Hurtubise.

Faits saillants à propos de l’Université Laurentienne

  • L’École de génie Bharti se classe numéro un en Ontario et parmi les quatre meilleures universités canadiennes en matière de recherche en génie minier. Elle sera la première au Canada à l’extérieur du Québec à offrir des cours en français en génie minier. 

  • Une étude de faisabilité a révélé que les élèves et les étudiants francophones de la ville du Grand Sudbury intéressés par le génie reconnaissent l’importance de pouvoir compléter leur scolarité de premier cycle dans les deux langues officielles afin d’avoir un avantage concurrentiel supplémentaire pour leur entrée sur le marché du travail. 

  • L’École de génie Bharti dessert 695 étudiants du baccalauréat au doctorat, alors que la Faculté de gestion de l’Université Laurentienne dessert plus de 1 400 étudiants au baccalauréat et à la maîtrise. 

  • L’Université Laurentienne obtient année après année les taux d’employabilité post-diplomation les plus élevés des universités ontariennes. 

  • L’Université Laurentienne a obtenu plus de 100 millions de dollars en subventions de recherche au cours des cinq dernières années. 

  • L’Université Laurentienne offre annuellement plus de 700 cours en français du baccalauréat au doctorat. Depuis 2013, elle a notamment lancé deux programmes de maîtrise entièrement en français en orthophonie et en sciences infirmières et fut la première université bilingue obtenant une désignation en vertu de la Loi sur les services en français de l’Ontario. 

  • L’Université Laurentienne investit 63 millions de dollars dans la modernisation de son campus de Sudbury, laquelle sera complétée d’ici la fin de 2016. Ceci comprend des améliorations importantes à 60 salles de classe et laboratoires, aux résidences étudiantes et services alimentaires, des salles de regroupement d’étudiants, un guichet unique de services aux étudiants, un centre d’accueil dynamique, un centre d’apprentissage pour cadres et un centre de partage et d’apprentissage autochtones. 
GénieGénie chimiqueGénie mécaniqueGénie minierProgramme bilingueÉcole de génie Bharti