Retour vers le haut

L'Université Laurentienne félicite Mme Lucie Moncion de sa nomination au Sénat du Canada

Une ancienne de la Laurentienne siègera à titre de sénatrice indépendante représentant l’Ontario

Le recteur et vice-chancelier de l’Université Laurentienne, Dominic Giroux, a félicité à son tour Mme Lucie Moncion de sa nomination au Sénat du Canada comme représentante de l’Ontario.

« Nous sommes fiers de voir nommer au Sénat Mme Lucie Moncion, une ancienne de a Laurentienne ayant accumulé d’impressionnantes réussites professionnelles, a dit M. Giroux. Grâce à son expérience et son expertise considérables, elle est un bon choix pour représenter l’Ontario et nous lui souhaitons du succès pour l’avenir. »

Mme Lucie Moncion est titulaire d’un baccalauréat en administration des affaires spécialisé en administration des coopératives de l’Université Laurentienne ainsi qu’une maîtrise en administration des affaires de l’Université de Moncton. Elle détient les titres professionnels d’administratrice de sociétés de l’Université Laval et de directrice agréée de l’Université McMaster.

Au cours de sa carrière, Mme Moncion a occupé de nombreux postes au sein du réseau des caisses populaires de l’Ontario. Depuis mai 2001, elle occupe le poste de présidente et chef de la direction de l’Alliance des caisses populaires de l’Ontario, devenant ainsi la première femme à occuper un tel poste dans une fédération de caisses populaires au Canada. L’Alliance regroupe 12 caisses populaires qui servent 23 municipalités francophones du nord-est de la province. Mme Moncion joue un rôle important dans le développement économique des communautés francophones et apporte une stabilité importante aux opérations de L’Alliance. En effet, la croissance de l’actif a presque triplé depuis son arrivée à la direction générale et se situe à 1,4 milliard de dollars. Mme Moncion est devenue présidente du Conseil d’administration de coopératives et mutuelles Canada en 2016 et est également présidente du Conseil de la coopération de l’Ontario. Active au sein des instances gouvernementales et de sa communauté, elle a siégé à divers conseils d’administration, entre autres comme vice-présidente du conseil de direction de l’Université Nipissing, trésorière du conseil de Direction Ontario et membre du conseil d’administration du Collège Boréal.

Au sujet de l’Université Laurentienne

L’Université Laurentienne offre une expérience hors pair en anglais et en français, ainsi qu’une approche globale de l’éducation des Autochtones. Ses étudiants bénéficient de classes de petite taille et de taux d’emplois exceptionnels après l’obtention du diplôme. Grâce à neuf Chaires de recherche du Canada et dix-huit centres de recherche, la Laurentienne est un chef de file reconnu dans ses domaines spécialisés de recherche, notamment l’innovation minière et l’exploration minérale, les systèmes aquatiques stressés, la santé infantile dans les régions rurales et du nord, ainsi que l’astrophysique des particules. L’Université Laurentienne a obtenu plus de 100 000 000 $ de subvention de recherche au cours des cinq dernières années.

AnciensBBASénat