M. Robert Haché nommé 11e recteur et vice-chancelier de l’Université Laurentienne

Il entrera en fonction le 1er juillet 2019 pour un mandat renouvelable de cinq ans.

Vendredi 15 février 2019 – Le Conseil des gouverneurs de l’Université Laurentienne est heureux d’annoncer que M. Robert Haché (Ph. D.) deviendra le 11e recteur et vice-chancelier. Il entrera en fonction le 1er juillet 2019 pour un mandat renouvelable de cinq ans, succédant à M. Pierre Zundel (Ph. D.) qui occupe ce poste par intérim depuis août 2017. 

Actuellement vice-recteur à la recherche et à l’innovation à l’Université York, M. Haché possède une vaste expérience en gestion des activités de recherche et d’innovation universitaires. Avant York, il a été vice-recteur associé à la recherche à l’Université de Calgary et vice-doyen à la recherche à la Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa, deux universités U15.

M. Haché a été choisi par les membres du Comité de recherche et de sélection du recteur pour sa vaste expérience et son leadership collaboratif dans le secteur universitaire canadien, ses réussites à diriger des partenariats et initiatives stratégiques, ainsi que pour son engagement éprouvé envers la réussite des étudiants. 

« Le Conseil des gouverneurs est très heureux d’accueillir M. Haché à l’Université Laurentienne. Il est un grand visionnaire avec de solides antécédents en enseignement et en administration dans le milieu universitaire. Sous sa direction, la Laurentienne sera en mesure de miser sur les succès de la dernière décennie pour poursuivre sa lancée », a dit Madame Jennifer Witty, présidente du Conseil des gouverneurs de l’Université Laurentienne et du Comité de recherche et sélection du recteur.

« M. Haché possède une compréhension profonde de l’interdisciplinarité, de l’importance cruciale des arts dans l’enseignement postsecondaire et d’une culture d’engagement, d’innovation et de réussite dans les projets et programmes collaboratifs », a expliqué Madame Witty. « En travaillant à développer une culture d’engagement à York, il a porté une attention particulière à l’inclusion de tous les groupes ainsi qu’à la transmission des savoirs autochtones. Il est un grand partisan du Conseil de l’Université Laurentienne pour la formation des Autochtones. Le dernier plan stratégique de recherche qu’il a rédigé et mené prend en compte l’avenir autochtone dans ses cinq domaines prioritaires, » a ajouté Madame Witty.

D’origine acadienne, M. Haché est parfaitement bilingue (français et anglais). Il détient un baccalauréat ès sciences (biochimie) de l’Université McGill et un doctorat (biochimie) de l’Université Queen’s. M. Haché possède 29 ans d’expérience en tant que professeur, y compris plus de 20 ans en tant que leader universitaire. Biologiste et biochimiste moléculaire et cellulaire, il a reçu de nombreuses subventions et bourses de recherche d’organismes, notamment des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), de l’Institut national du cancer du Canada (INCC) et du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG), pour sa contribution inestimable à la compréhension de la signalisation des hormones stéroïdes dans les cellules et de la réponse des cellules aux agents endommageant l’ADN. M. Haché a également siégé en tant que membre ou président de plusieurs organisations, y compris l’Ontario Council of University Research (OCUR).

« Je suis heureux de me joindre à l’Université Laurentienne qui devient un chef de file à l’échelle nationale. J’ai hâte à commencer à travailler avec les étudiants, les collègues et les communautés afin de bâtir sur les succès de la Laurentienne, de renforcer et d’établir de nouveaux partenariats avec le milieu universitaire et l’industrie, et de mener l’Université vers une reconnaisse nationale et internationale. Je m’engage à faire en sorte que nos étudiants partagent mon enthousiasme, » a affirmé M. Haché.

« Le Plan stratégique 2018-2023 de l’Université Laurentienne est impressionnant. Il propose de renforcer les fondements du savoir dans l’enseignement supérieur et de la recherche, d’offrir une expérience universitaire hors pair en français et en anglais, le tout assorti d’une approche englobante de l’éducation autochtone. Ma priorité sera de poursuivre cette vision et d’engager toutes les disciplines – des arts aux sciences, en passant par l’éducation, la gestion, la santé et bien plus encore – dans la réalisation de nos ambitions et le développement de notre incroyable potentiel, » a expliqué M. Haché.

M. Haché se joint à l’équipe de la Laurentienne alors que l’Université continue de grandir. La population étudiante a augmenté dans les dernières décennies de 6000 à plus de 8500 étudiants alors que la moyenne d’admission continue de croître. La Laurentienne est partenaire de la primée École de médecine du Nord de l’Ontario et a obtenu les meilleurs résultats en Ontario en ce qui a trait au taux d’emploi des diplômés dans les six mois suivant l’obtention de leur diplôme, et ce, pour sept des huit dernières années. De plus, la Laurentienne continue de développer de solides partenariats avec les industries, les communautés et les organisations. 

Le Conseil des gouverneurs souhaite reconnaitre la contribution exceptionnelle de M. Pierre Zundel en tant que recteur et vice-chancelier par intérim. Il a démontré un excellent leadership pour l’Université Laurentienne et continuera dans ce poste avec l’appui total du Conseil jusqu’à l’entrée en fonction de M. Haché.

 

AU SUJET DE L’UNIVERSITÉ LAURENTIENNE

L’Université Laurentienne est située sur le territoire couvert par le Traité Robinson-Huron de 1850 et reconnait qu’il s’agit des terres traditionnelles des Premières Nations d’Atikameksheng Anishnawbek et de Wahnapitae. La Laurentienne se fait un devoir de renforcer les fondements du savoir dans l’enseignement supérieur et la recherche et d’offrir une expérience universitaire hors pair en anglais et en français assortie d’une approche englobante de l’éducation autochtone. Avec ses partenaires fédérés, elle prépare des leaders qui apportent des solutions innovatrices et intelligentes à des problèmes locaux et mondiaux.

 

AU SUJET DU PLAN STRATÉGIQUE 2018-2023 DE L’UNIVERSITÉ LAURENTIENNE

L’Université Laurentienne est un microcosme du Canada : nous sommes dans le Nord; nous sommes bilingues; nous prônons résolument la réconciliation. Les Canadiens sont réputés pour leur diversité et leurs valeurs communes que sont l’inclusion, la civilité et le respect. Nos meilleures solutions sont celles qui misent sur la collaboration. Nous sommes riches en ressources naturelles. Nous sommes les gardiens de vastes territoires et de magnifiques environnements. Notre système de santé est très envié. Même si certains ont déclaré que « le monde a besoin de plus de Canada », nous sommes convaincus que le monde a besoin de plus de Laurentienne. Grâce à ses atouts particuliers, la Laurentienne est bien placée pour créer des connaissances, entreprendre des recherches fondamentales et apporter d’importantes contributions à la résolution des problèmes cruciaux qui se posent dans la société. 

À l’Université Laurentienne, nous nous entendons sur ces valeurs communes :

  • le Nord nous inspire;
  • la réussite de notre population étudiante est notre réussite;
  • l’enseignement et l’apprentissage nous définissent;
  • la curiosité est le moteur de nos recherches;
  • les relations sont notre priorité.