La Laurentienne conférera des titres honorifiques à quatre éminents Canadiens

Un artiste célébré, une éditrice francophone réputée et deux leaders de l’industrie minière recevront un doctorat honorifique de l’Université Laurentienne

31 mai 2019 – Dans le cadre des cérémonies de collation des grades du printemps 2019, l’Université Laurentienne reconnaîtra et célébrera les remarquables carrières et réalisations de quatre éminents Canadiens : l’artiste de renommée internationale, M. Bernard Poulin, l’éditrice francophone réputée, Mme Denise Truax, et deux dirigeants de l’industrie minière, MM. Ned Goodman et Terry MacGibbon.

« Nous nous réjouissons d’accueillir ces personnes exceptionnelles au sein de notre famille d’anciens, a dit le recteur et vice-chancelier par intérim, M. Pierre Zundel. Nous sommes éblouis par l’ampleur de leurs talents aussi bien que l’enthousiasme qu’ils manifestent en partageant leurs connaissances, passion et ressources avec les autres afin de les aider à élargir leurs horizons et à réaliser leur plein potentiel. Nous sommes très fiers de célébrer leur nature généreuse. »

 

M. Bernard Poulin

Artiste de talent exceptionnel, M. Poulin a la réputation de créer des œuvres magnifiques sur des supports divers, ce qui s’est traduit par une reconnaissance internationale. Il est reconnu comme l’un des meilleurs portraitistes au Canada, ayant peint, entre autres, des personnages royaux, chefs religieux et politiciens, et a présidé, de 2003 à 2005, l’Institut canadien des portraitistes. En outre, il est sculpteur accompli, muraliste, conférencier recherché et auteur prolifique, ayant rédigé onze livres et contribué à maints autres pour partager ses vastes connaissances avec les artistes jeunes et établis partout dans le monde. Ses œuvres ont été sollicitées par des clients privés, gouvernements, organismes et compagnies dans tout le pays, y compris le Canadien Pacifique, le Conseil national de recherche du Canada et le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

 

Mme Denise Truax

Championne de la littérature francophone et l’une des porte-parole des arts les plus actives de la communauté, Mme Truax est, depuis 1988, directrice générale de la maison d’édition Prise de parole, doyenne des maisons d’édition de langue française au Canada à l’extérieur du Québec. Malgré sa taille modeste, Prise de parole est reconnue sur la scène mondiale pour avoir publié des centaines d’ouvrages d’auteurs francophones des plus loués au Canada, dont bon nombre sont lauréats de Prix du gouverneur général. Sous la gouverne de Mme Truax, Prise de parole a été deux fois finaliste au Prix du premier ministre pour l’excellence artistique et compte parmi les partenaires fondateurs de la Place des Arts, carrefour des arts et de la culture francophones qui sera bientôt construit à Sudbury.

En 2012, Mme Truax a reçu un Sudbury Community Builders Award of Excellence dans la catégorie des arts pour souligner l’important rôle qu’elle joue pour faire de Sudbury l’une des capitales littéraires de langue française au Canada.

 

M. Terry MacGibbon

M. MacGibbon est membre important de la communauté Laurentienne et moteur de la prospérité économique dans la région et le pays. Après avoir pris sa retraite d’Inco Ltd. (maintenant Vale) avec plus de 30 ans de service, il a fait croître FNX Mining Company, qui n’était à l’époque qu’une petite société obscure d’exploration, en producteur minier multimilliardaire et l’objet d’une des plus puissantes histoires à succès du domaine minier au Canada. En 2010, il a aidé à coordonner un don de 1 000 000 $ du successeur de FNX, Quadra FNX Mining Ltd., pour appuyer l’école des mines de la Laurentienne. À la Laurentienne, il a aussi présidé de 2011 à 2013 la campagne Objectif 50 qui a mobilisé 65 000 000 $. Les fonds obtenus et les relations nouées pendant cette période continuent de soutenir toute une gamme de priorités universitaires.

M. MacGibbon a exercé des fonctions de dirigeant dans diverses sociétés minières, y compris
Torex Gold Resources, INV Metals et TMAC Resources. Il prône vigoureusement les approches minières plus progressives, entre autres, en ouvrant plus de possibilités aux femmes qui désirent percer l’industrie, surtout à la haute direction. Il a été intronisé au Temple de la renommée du secteur minier canadien et a reçu, tout au long de sa carrière, de nombreux prix prestigieux.

 

M. Ned Goodman

Pendant sa carrière de cinq décennies, le fondateur de Dundee Corporation, M. Ned Goodman, s’est forgé une réputation comme l’un des leaders en investissement les plus astucieux et respectés au Canada. Géologue de formation, il a financé avec succès beaucoup des petites sociétés minières, maintenant parmi les plus fructueuses au Canada, qui ont créé des emplois pour des milliers de personnes dans le nord de l’Ontario et partout dans le pays. M. Goodman et sa famille ont fait des dons philanthropiques privés des plus considérables de l’histoire canadienne, y compris des contributions de plusieurs millions de dollars à l’appui des soins de santé et de l’éducation. En 2012, la famille Goodman a fait un don transformationnel pour appuyer l’excellence de la formation minière à la Laurentienne, ce qui a permis de créer l’École des mines Goodman.

Nommé membre de l’Ordre du Canada en 2016 pour souligner ses activités caritatives et les nombreuses contributions apportées au renforcement de l’économie nationale, M. Goodman a été intronisé au Temple de la renommée du secteur minier canadien en 2012 et au Temple de la renommée de l’investissement de l’ACCVM en 2017.