Retour vers le haut

Dominic Giroux

Recteur et vice-chancelier
Université Laurentienne (Sudbury et Barrie, Ontario, Canada)  

 

M. Dominic Giroux, le dixième recteur de l’Université Laurentienne, est entré en fonction en avril 2009 et son deuxième mandat de cinq ans, qui prendra fin en juin 2019, a été approuvé à l’unanimité par le Conseil des gouverneurs. En 2011, il a été nommé l’un des 40 Canadiens performants de moins de 40 ans.

Sous sa direction, la Laurentienne a lancé le Plan stratégique 2012-2017 bien centré et reconnu dans un éditorial du Globe and Mail comme « une excellente stratégie ». La Laurentienne a inauguré son Centre pour la vitalité des lacs Vale, qui a remporté des prix, une nouvelle résidence pour la population étudiante, l’École d’architecture au centre-ville de Sudbury, le Centre d’excellence universitaire, l’École des mines Goodman, l’École de l’environnement et l’École du développement du Nord. Elle a mené à bien la plus importante campagne de mobilisation de fonds dans le nord de l’Ontario et a lancé de nouveaux projets d’amélioration des immobilisations sur le campus de Sudbury, qui sont estimés à plus de 66 000 000 $. Dans le classement de Maclean’s, l’Université a grimpé de six rangs dans sa catégorie, la plus importante amélioration parmi les universités canadiennes pendant cette période. Même si les subventions de recherche des trois conseils ont été stables au plan national, la Laurentienne a connu une augmentation de 22 %. Le hockey interuniversitaire fut rétabli et les demandes d’admission ont monté en flèche, allant au-delà des tendances provinciales, avec une moyenne à l’admission passant de 79 % à 82 %. La Laurentienne est la première université bilingue à recevoir une désignation partielle en vertu de la Loi sur les services en français et a vu une augmentation importante du nombre de membres autochtones du corps professoral.

M. Giroux a entrepris sa carrière dans le secteur de l’éducation en tant que conseiller scolaire à 19 ans et, à 21 ans, s’est vu nommé président du Conseil scolaire. Avant d’être nommé recteur de l’UL en 2009, il était sous-ministre adjoint au ministère de l’Éducation de l’Ontario et au ministère de la Formation et des Collèges et Universités après avoir œuvré comme cadre supérieur dans deux conseils scolaires dans le sud et l’est de l’Ontario.

M. Giroux siège actuellement au comité exécutif d’Universités Canada et du Conseil des universités de l’Ontario, au Comité consultatif économique de l’Ontario, au Comité consultatif sur le service à la clientèle de Hydro One, au Conseil consultatif du Centre Mowat et aux conseils de Canadian Accredited Independent Schools (CAIS) et de la Banque alimentaire du Grand Sudbury.

En 2011-2012, il était l’un des quatre membres de la Commission de réforme du secteur parapublic de l’Ontario présidée par Don Drummond, dont le mandat était de recommander au gouvernement des moyens d’offrir les services publics les plus efficaces. Il a aussi été conseiller pour la création de l’Institut des politiques du Nord et a siégé au Conseil consultatif de développement du Cercle de feu de la province ainsi qu’au Conseil consultatif sur l’enseignement supérieur du Globe and Mail. Il a coprésidé le Conseil sur l’articulation et le transfert de l’Ontario (CATON) et le Consortium national de formation en santé (CNFS), a présidé le conseil de l’École de médecine du Nord de l’Ontario (EMNO) et du Centre d’excellence en innovation minière (CEIM) et a été vice-président de l’Association des universités de la francophonie canadienne (AUFC) et de l’Association canadienne-française de l’Ontario (ACFO) d’Ottawa. En outre, il a siégé au conseil de la Société de développement du Grand Sudbury (SCGS), de l’Association canadienne d’éducation (ACE), de l’Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) et de l’Hôpital Montfort.

Membre de l’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario, M. Giroux est titulaire d’un baccalauréat en sciences sociales et d’un baccalauréat en éducation de l’Université d’Ottawa et d’une maîtrise en administration des affaires de l’École des hautes études commerciales (HEC), à Montréal.

En 2007, l’Université d’Ottawa lui a décerné le Prix de leadership en éducation et, en 2008, l’École des hautes études commerciales lui a remis un Prix de jeunes gestionnaires et entrepreneurs dans la catégorie grande entreprise. Il a été nommé en 2010 Personnalité de l’année par Radio-Canada/Le Droit et est aussi lauréat d’une Médaille du jubilé de diamant de la Reine Élizabeth II, du Prix Paul-Harris du Club Rotary et d’un Prix d’excellence dans la catégorie des bâtisseurs communautaires à Sudbury.